598 461 visites 7 visiteurs

Ils sont de retour au club ...

8 novembre 2018 - 20:40

Ces dernières semaines nous avons présenté les recrues du Groupe R1. Mais cet effectif a aussi été renforcé par des têtes déjà bien connues pour lesquelles il nous est difficile de parler de « recrues » puisqu'après avoir quitté le Club il y'a de cela quelques mois, elles ont décidé de porter de nouveau la tunique tarusate. En effet au cours de la Saison passée les milieux de terrain Maxime BARSACQ, Mikael LACOUTURE et Baptiste VALLEE ont pu aller voir si l'herbe était plus verte ailleurs avant de retrouver celle du Parc des Sports Hourritiot et du Stade Christian Lassalle. Ceci démontre à n'en pas douter un certain attrait chez les joueurs pour ce Club cher au Président LESCA. Agent de développement au District des Landes de Football mais aussi joueur au FC Tartas Saint-Yaguen, Pierre VAUTHIER nous explique ce que représente le FC Tartas Saint-Yaguen dans le Département des Landes : « tous les clubs des Landes, quelles que soient leurs tailles ou encore leurs niveaux de pratique et d'organisation comptent pour le District et suscitent tout son intérêt. Mais évidemment, et ce à l'instar des autres clubs évoluant aux niveaux régionaux, un Club comme le FC Tartas Saint-Yaguen est une véritable vitrine pour le Football landais, et c'est important de pouvoir compter sur lui pour représenter le District au niveau supérieur ». Le FC Tartas SaintYaguen, de par le niveau auquel il évolue aujourd'hui et de par sa situation géographique, est en effet un Club qui ne laisse pas insensible les joueurs landais compétitifs. Comme peuvent en attester Maxime, Mikael et Baptiste que nous avons rencontré pour en savoir un peu plus sur leur comeback.

. Pouvez-vous, dans un premier temps, nous expliquer ce qui vous avait initialement motivé à rejoindre le FC Tartas Saint-Yaguen ? Puis, dans un second temps, nous évoquer ce qui vous a poussé à retourner dans ce Club quelques mois après l'avoir quitté ?

. M.B. : « En comparaison à mes coéquipiers, il faut savoir que j'ai débuté le Football vraiment très tard. Je considérais initialement cela comme un loisir à part entière. A dix-sept ans, j'ai alors décidé de prendre une licence au CA Morcenx le Club de ma commune d'origine, afin de pouvoir passer du bon temps avec mes amis, et ce sans aucune prise de tête. Puis après avoir fait mes premières classes avec les U18, j'ai eu l'opportunité de très vite intégrer le Groupe Seniors. Et c'est véritablement là que mon tempérament de compétiteur s'est révélé. Ainsi, après deux années passées dans les rangs morcenais, j'ai voulu voir si j'étais capable d'évoluer plus haut. Et c'est fort logiquement que j'ai rejoint le FC Tartas Saint-Yaguen. Mais ce premier passage de deux saisons ne ressembla clairement pas à ce que j'imaginais au moment de mon arrivée au Club. Après une préparation sérieuse, les blessures à répétition s'enchaînèrent, au point même que les matches que j'ai pu jouer pouvaient se compter sur les doigts des mains. C'est donc en manque total de confiance et avec un fort besoin de temps de jeu qui se faisait ressentir que j'avais pris la décision de revenir au CA Morcenx. Soit un choix d'autant plus légitime que le Projet sportif était intéressant avec un nouvel entraîneur et un objectif de montée en R3. Puis suite à une Saison réussie, n'ayant pu réellement juger de mon niveau dans l'élite régionale par le passé et restant sur ma faim, j'ai souhaité « prendre ma revanche » en retournant au FC Tartas Saint-Yaguen avec la ferme intention d'effacer cette image frustrante laissée lors de mon premier passage au Club ».


. M.L. : « A l'époque, deux raisons m'avaient motivé à rejoindre le FC Tartas Saint-Yaguen. La première c'était l'opportunité de pouvoir intégrer un Groupe Seniors à part entière et à ce niveau-là car dans mon Club précédent, je m'entraînais avec le Groupe Seniors mais je n'ai jamais eu la chance de pouvoir jouer avec eux. Alors qu'au FCTSY le Coach Landry BORDAGARAY m'a tout desuite donné cette chance. Puis, la deuxième raison était encore plus personnelle puisque j'y voyais ici l'opportunité de pouvoir évoluer aux côtés de mes deux frères David et Yannick. Ces deux raisons avaient donc fini par me motiver à rejoindre un Club au sein duquel j'ai désormais entamé ma troisième saison. La première en DH fût assez compliquée avec la descente au bout. Lors de la deuxième j'ai continué l'aventure et tout se passait bien. Je commençais même à avoir de plus en plus de temps de jeu en R2 mais à la trêve hivernale j'ai été contraint de quitter le Club à cause de mes horaires au niveau du travail qui n'étaient plus compatibles. J'ai donc effectué la deuxième
partie de saison au FC Born mon Club formateur. Mais un certain goût d'inachevé m'a poussé à revenir du côté de Tartas à l'intersaison. Je me sens aussi très bien dans ce Club où j'ai l'opportunité d'évoluer avec des joueurs de qualité que ce soit avec le Groupe R1 ou R3 auprès desquels je prends énormément de plaisir à jouer ».


. B.V. : « Lorsque j'évoluais au Stade Montois Football j'ai pu connaître Franck SOULAGNET et Patrick GORMAZ, soit deux personnes que j'ai aussi côtoyé en Équipe de France Militaires. Le premier ayant par la suite pris les rênes de l'équipe fanion du FC Tartas Saint-Yaguen, et le second l'ayant aussi rejoint et en devenant un joueur émérite me contactaient et me relançaient chaque saison pour que je les rejoigne. Mais ce n'est qu'au bout de quatre années de sollicitations et à l'époque où le Club évoluait en DHR que j'ai fini par céder au chant des sirènes tarusates et donc à les rejoindre. Concernant mon retour au Club à l'intersaison, c'est Landry BORDAGARAY le Coach de la R1 et Laurent ALONSO celui de la R3 qui m'ont contacté pour que je revienne afin d'encadrer les jeunes en équipe réserve. Puis j'avais aussi envie de retrouver la R1 soit un niveau que j'avais déjà fréquenté par le passé au Stade Montois Football ».

. En quittant le FC Tartas Saint-Yaguen, vous aviez rejoint des équipes évoluant à des niveaux inférieurs. Par conséquent, comment se passe votre « réintégration » sur le plan humain en retrouvant un Club que vous aviez quitté, puis sur le plan sportif en retrouvant un niveau plus élevé ?

. M.B. : « Lors de mon premier passage j'ai pu connaître beaucoup de personnes qui sont encore là aujourd'hui. Ma réintégration s'est donc faite naturellement. De plus, lorsque l'on entend dire que le FC Tartas Saint-Yaguen est une véritable Famille, et bien je ne peux que le confirmer car je n'ai pour ainsi dire pas eu la sensation d'être véritablement parti du Club. Tout le monde m'a très bien accueilli et c'est avec grand plaisir que j'ai pu retrouver mes « anciens nouveaux » coéquipiers. Sur le plan sportif par contre je ne veux vraiment pas réitérer ce qui s'est passé lors de mon premier passage. C'est donc pour cela que j'ai essayé de mettre toutes les chances de mon côté en effectuant une bonne phase de préparation estivale et en étant sérieux et rigoureux dans l'extra-sportif au travers d'une alimentation équilibrée et d'un quasi « zéro alcool ».


. M.L. : « Ma réintégration n'a pas été compliquée et elle s'est même très bien passée car je connaissais déjà tout le Groupe et j'ai pu rapidement apprendre à connaître les nouveaux. Sur le plan sportif en effet en revenant à Tartas je savais pertinemment que le niveau était totalement différent autant tactiquement que techniquement et que, notamment en R1 tout changeait. C'est donc à moi d'effectuer tout les efforts nécessaires et de travailler dur pour pouvoir être au niveau requis ».


. B.V. : « A mon retour tout le monde était content de me revoir, et honnêtement, c'est comme si je n'étais jamais parti. Puis sur le plan sportif j'avais le désir de rejouer à un niveau plus élevé. Pour l'instant j'évolue avec l'équipe réserve en R3, mais mon objectif reste de pouvoir rejouer en R1 et de montrer au Coach qu'il peut compter sur moi ».

. La Saison passée vous évoluiez au sein d'un Club qui vous est cher. Pouvez-vous dans un premier temps nous dire pourquoi ? Puis, dans un second temps, nous relater votre expérience au sein de ce dernier ? .

M.B. : « Avant le FC Tartas Saint-Yaguen, le CA Morcenx fût mon seul et unique Club. J'y accorde donc une grande importance et j'en garde beaucoup de bons souvenirs puisque j'ai pu évoluer avec mes amis et des personnes que j'apprécie énormément, que ce soient joueurs, membres du Staff ou encore dirigeants. Cela reste tout de même en grande partie grâce à eux que j'ai appris le Football. Je leur en suis donc grandement reconnaissant ».


. M.L. : « Je suis en effet revenu au FC Born car c'est « mon Club ». Là où j'ai débuté et appris tout les rudiments du Football. Mais je suis aussi retourné dans ce Club pour une question pratique. Je travaille sur Mimizan et il m'était difficile de pouvoir assumer les trois entraînements par semaine et le week-end du côté de Tartas. Revenir au FC Born était beaucoup plus simple pour moi avec un Club qui se trouve à sept-cent mètres de chez moi et où j'ai pu ne rater aucun entraînement ni aucun match. Enfin pour revenir sur cette expérience, ce fût bien entendu un très grand plaisir de pouvoir rejouer avec des amis d'enfance et de côtoyer au quotidien des personnes que je connais depuis tout petit. Mais niveau Football c'était forcément très différent de ce que j'ai pu connaître à Tartas. Le Club évoluant en D1, c'était très clairement l'envie qui primait et qui faisait la différence à ce niveau-là. C'est ce qui nous a d'ailleurs et certainement permis de nous maintenir à l'issue de la Saison. Même si je garde tout de même pas mal de regrets tant je pense, franchement, que nous avions un Groupe de qualité avec des joueurs qui, selon moi, mériteraient de jouer à un niveau supérieur. Je garde aussi au delà du Football d'excellents souvenirs de ces quelques mois passés làbas. Mes coéquipiers de l'époque sauront certainement pourquoi (rires) ».


. B.V. : « Ce fût très clairement un choix dicté par des raisons personnelles. En effet, j'avais initialement l'intention d'arrêter le Football par rapport à l'état de santé de ma fille. Mais mon frère qui entraînait l'équipe fanion de l'AS Maurrin m'a convaincu de le rejoindre. J'ai donc signé là-bas en ramenant quelques joueurs avec moi. La Saison n'a pas été facile, mais le Groupe était composé de bons joueurs et il régnait une grande convivialité au sein du Club ce qui nous a permis de nous maintenir dans le Championnat de D1 à son issue ».

. Au cours de votre carrière vous avez fréquenté plusieurs clubs. Pouvez-vous nous dire en quoi le FC Tartas Saint-Yaguen est-il différent de ces derniers ?

. M.B. : « Ce qui m'a tout desuite interpellé au FC Tartas Saint-Yaguen c'est l'organisation. Ici, les entraînements débutent à 19H, le matériel est déjà en place, chacun connaît déjà sa couleur de chasuble, les thèmes des séances sont connus au préalable car communiqués dès le début de Saison, etc. Tout est cadré et préparé dans les moindres détails, ce qui est vraiment rassurant et à mon sens un vecteur de performance. Ces dernières années le Club a vraiment pris de l'envergure et il commence petit à petit à faire parler de lui dans la Région, ce qui n'est clairement pas anodin ».


. M.L. : « Pour ma part j'ai évolué jusqu'à présent dans trois clubs différents. Mais le FC Tartas Saint-Yaguen reste à mes yeux spécial que ce soit par rapport aux niveaux auxquels évoluent les différentes équipes Seniors et les joueurs de qualité qui les composent, mais aussi par rapport à toutes les personnes actives qui font ce Club et ce qu'il en est aujourd'hui. C'est ce qui me fascine car il y'a toujours des personnes vraiment dévouées à son développement et à sa bonne tenue au quotidien. Puis lors des matches du week-end, que les performances soient bonnes ou moins bonnes, à domicile comme à l'extérieur, les supporters répondent toujours présents pour nous soutenir ».


. B.V. : « J'ai en effet fréquenté pas mal de clubs avant d'évoluer au FC Tartas Saint-Yaguen. Et ce qui est le plus marquant lorsque l'on évolue dans ce Club c'est de s'apercevoir qu'il est aussi bien structuré ».

. Au sein de ces différents clubs justement, avez-vous une anecdote ou un souvenir en particulier ?

. M.B. : « Un souvenir qui me vient en tête remonte justement à l'année où je suis parti de Morcenx. Le Club avait atteint la Finale de la Coupe des Landes et était opposé au Sporting Club Saint
Pierre-du-Mont. Dans les tribunes ce jour-là nous avions réuni « quelques ultras » pour venir supporter le Club, et nous avions rempli à nous seuls plus de la moitié de la tribune de l'Argenté. Malgré la défaite au bout, ce fût une belle journée de fête ».


. M.L. : « Indéniablement mon plus beau souvenir fût ma Saison en U15 au FC Born. La Saison fût aussi compliquée qu'exceptionnelle car nous avions eu la chance d'évoluer dans un Championnat U15 DH difficile avec des équipes comme notamment les Girondins de Bordeaux. Puis au cours de la même Saison nous avions réussi à atteindre la Finale de la Coupe des Landes que nous avons malheureusement perdu mais en ayant effectué un parcours jusque là magique ».


. B.V. : « Mon souvenir remonte à mon passage au Stade Ygossais. J'étais parti à l'étranger dans le cadre du travail, et à mon retour en France j'ai donc rejoint les rangs ygossais. Deux semaines après, l'équipe jouait la Finale de la Coupe des Landes au Stade de l'Argenté. Mais ayant quitté la FFF pour jouer en D1 tahitienne, je n'ai pu obtenir ma licence à temps pour jouer. J'ai donc vécu la rencontre au milieu des supporters qui ont mis une ambiance exceptionnelle. Et malgré la frustration de ne pas avoir pu jouer cette Finale, cela reste un excellent souvenir ».

. Vous évoluez tous les trois au milieu de terrain. Quelles sont selon vous les qualités nécessaires pour jouer au milieu ? Puis, à votre poste, qui est votre modèle d'une part à l'échelle régionale, et d'autre part à l'échelle internationale ?

. M.B. : « En plus des qualités techniques à proprement dites, ce sont surtout je dirais une bonne appréhension de l'aspect tactique, la capacité à enchaîner les courses à haute intensité tant sur le plan défensif qu'offensif, puis l'efficacité qui sont principalement recherchées par les entraîneurs. Dans ce Championnat de R1 les équipes défendent souvent bien et les occasions se font parfois rares. Il faut dès lors être très efficace devant le but car on ne sait pas quand est-ce que se présentera une nouvelle occasion. C'est donc sur ce point que je souhaite mettre l'accent cette Saison en espérant que cela porte ses fruits ».


. M.L. : « Selon moi jouer au milieu de terrain requiert des qualités indispensables comme une bonne vision du jeu, une bonne capacité au niveau du placement, une certaine dose d'agressivité au bon sens du terme, et bien sûr une bonne qualité de passes. Concernant mon modèle celui-ci reste et restera Luka MODRIC tant ce joueur est complet ».


. B.V. : « Selon moi au milieu de terrain il est nécessaire d'avoir une bonne vision du jeu et d'être juste dans la dernière passe car c'est celle qui est la plus importante et qui crée le décalage. Mais c'est aussi souvent la plus difficile à réaliser. A l'échelle régionale mon modèle n'est autre que Kader HAMIDI (aujourd'hui entraîneur-adjoint de l'équipe fanion du Stade Montois Football en N2). C'était un joueur extraordinaire ! Tous les montois vous le diront c'était un vrai numéro dix et j'ai eu l'honneur de le côtoyer au Stade Montois Football ainsi qu'en Équipe de France Militaires. C'est indéniablement le meilleur joueur auprès de qui j'ai pu évoluer et c'était toujours un régal de jouer à ses côtés tant sa faculté à dribbler aussi facilement était déconcertante. Il aurait très franchement pu jouer beaucoup plus haut. Enfin, à l'échelle internationale je dirais Andres INIESTA. C'est un maestro ! Il est toujours bien placé, ses passes sont exceptionnelles, puis il crée toujours le décalage. Il est un véritable modèle pour les jeunes joueurs ! ».

. Vous vous fréquentez donc tout les trois depuis maintenant quelques saisons. Que pouvezvous nous dire les uns sur les autres, et avez-vous une anecdote particulière et partagée en commun à nous relater ?

. M.L. : « Ce que je peux dire sur mes deux coéquipiers avant tout c'est qu'ils sont deux très bons joueurs de Football auprès de qui je prends beaucoup de plaisir à évoluer. Chaque match à leurs
côtés est donc un très bon moment pour moi ».


. B.V. : « Max et Mika sont plus jeunes que moi mais ce que j'apprécie c'est que nous avons la même façon de voir le Football. Nous aimons vraiment quand cela joue au ballon et qu'il y'a quelques petits ponts en prime. Nous ne nous connaissions pas avant, mais très franchement il n'y'a pas besoin de parler lorsque l'on pratique le même Football. Plus personnellement, avec Max nous avons gagné la Coupe des Réserves ensemble. La Finale fût une belle soirée avec des supporters en ébullition. Concernant Mika, nous avons joué l'un contre l'autre la Saison passée. Et je me souviens très bien du match retour à Maurrin où, pour l'anecdote, son gardien m'avait bien chambré suite à l'un de leurs buts. Mais dix minutes après je lui mettais une petite frappe de trente mètres dont Mika doit encore se souvenir (rires) ».

. Quelles sont vos ambitions pour cette Saison ?

. M.B. : « J'ai la chance d'avoir des coéquipiers ayant fréquenté de plus hauts niveaux que je n'ai moi-même jamais atteint, alors autant en tirer profit au maximum. J'ai donc pour ambition principale d'être régulier dans mes performances et surtout d'être le plus efficace possible en marquant et faisant marquer ».


. M.L. : « Mon ambition principale cette Saison est de pouvoir jouer le maximum de matches en R1 ».


. B.V. : « Prendre du plaisir, c'est le plus important ! ».

. Nous vous remercions pour toute votre disponibilité. Pour terminer, que peut-on vous souhaiter et avez-vous un mot à dire aux supporters ainsi qu'à toutes les personnes qui liront cet article ?

. M.B. : « Je dirais qu'aujourd'hui je me sens tarusate à 100% et j'espère donc pouvoir renvoyer la confiance que l'on m'a accordé. Le Club est en plein développement et tout les voyants sont au vert pour que nous puissions réussir notre Saison ».


. M.L. : « Ce que l'on peut me souhaiter déjà c'est d'être épargné par les blessures. En ce qui concerne le Club, j'espère avant tout un bon maintien pour les trois équipes Seniors. Enfin, mon message aux supporters sera vraiment très simple à savoir que j'espère profondément qu'ils vont continuer à nous suivre et nous supporter avec autant de ferveur ».


. B.V. : « Les supporters vous êtes vraiment au top et il faut que vous continuiez à venir nombreux ! Je tenais aussi à profiter de cette tribune pour encore remercier le Club du FC Tartas Saint-Yaguen et tous ses sympathisants pour tout leur soutien envers ma fille suite à son hospitalisation. Merci énormément à vous tous ! ».

         ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Maxime BARSACQ

Né le 17 Mai 1994 à Mont-de-Marsan

Milieu offensif Débute le Foot à 17 ans au CA Morcenx

→ FC Tartas Saint-Yaguen → CA Morcenx (R4) → FC Tartas Saint-Yaguen

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mikael LACOUTURE

Né le 14 Avril 1998 à Mont-de-Marsan

Milieu de terrain et Arrière latéral droit

FC Born (Jeunes) → Stade Montois Football (Jeunes)

→ FC Tartas Saint-Yaguen → FC Born
(D1) → FC Tartas Saint-Yaguen

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Baptiste VALLEE

Né le 09 Juillet 1988 à Mont-de-Marsan

Milieu offensif

Stade Montois Football (Jeunes) – Sporting Club Saint-Pierre-du-Mont (Jeunes) – Stade Montois Football (Jeunes puis Seniors) → AS Tamarii Faa'a (Tahiti) → Stade Ygossais → Sporting Club Saint-Pierre-du-Mont → Stade Montois Football → FC Tartas Saint-Yaguen → AS Maurrin → FC Tartas Saint-Yaguen

Commentaires